Facebook
  • Portail documentaire
  • ABCdaire du particulier
  • L'observatoire des CAUE
  • Ekopolis
CAUE 78 - Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Yvelines
février 2017
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5
Vous êtes ici : THEMATIQUES / Projets durables

Des projets durables

Le développement durable appelle un nouveau regard face aux questions d’urbanisme, d’architecture, d’environnement et de paysage, mais aussi de patrimoine. Et requiert l’adoption de démarches de conduite de projet centrées sur la recherche d’équilibres viables et pérennes. Car une somme de bâtiments performants ne fabriquent pas une ville durable ni une somme de performances techniques un bâtiment durable.

Un territoire n’est pas une juxtaposition de fonctions autonomes et aveugles les unes aux autres (habiter, travailler, se déplacer, se divertir, se cultiver). Ses composants physiques (socle géographique, tissu urbain, entités paysagères), les circuits qui l’irriguent, et les activités humaines qui s’y développent forment un ensemble indissociable, vivant et fragile à l’image d’un écosystème que chaque projet doit contribuer à enrichir et diversifier. A l’inverse d’une réponse standardisée, le projet durable s’enracine dans l’épaisseur du territoire et exprime l’identité et la mémoire d’un lieu donné.

A la fois préalable au projet et élément de son suivi, le programme tire sa substance de la spécificité du contexte. Il établit un état des lieux prospectif et détaillé des ressources, questionne les besoins et les attentes ; définit les objectifs et niveaux de performance à atteindre ; recherche des complémentarités d’usages et de temporalités (regroupement à l’échelle intercommunale, partage d’un équipement).

Face à l’interdépendance et à la complexité des questions environnementales, sociales, économiques, et culturelles qui fondent le développement durable, il convient de donner du temps au projet et d’instaurer un débat entre tous ses acteurs (habitant, élu, praticien, expert, etc.). Au fil des réunions, ce débat permet de poser les questions qui contribuent à l’élaboration du projet. Les solutions retenues et les choix opérés fournissent des réponses concrètes venant du terrain et fruit d’une construction collective.

La limitation de l’étalement urbain et des déplacements impose de rassembler les fonctions urbaines. Il s’agit de s’implanter « au plus proche » et de valoriser les circuits courts pour le transport des personnes et des biens, pour la fabrication des denrées, des matériaux et l’élimination des déchets. Consommer de manière rationnelle l’espace, l’eau et l’énergie doit être le fil tendu de toute démarche durable. Dans cette perspective, les économies les plus pérennes sont à chercher en amont, dès l’origine du projet. Les plus importantes se trouvent à l’échelle du territoire, puis lors de la formalisation du projet et enfin seulement au niveau des dispositions techniques.

Quelle que soit son échelle et son mode constructif, le projet économe qui cherche à limiter son empreinte écologique, fait appel aux énergies et matériaux les plus locaux possibles, les plus renouvelables possibles, avec le moins de transformations possibles. Il permet une souplesse et un renouvellement des usages et envisage le recyclage de ses composants et de ses résidus.

Un projet n’est pas un objet isolé. Il a un impact sur son environnement immédiat mais aussi plus lointain. Seule une réflexion en terme de coût global   permet de prendre en compte à court, moyen et long terme, l’ensemble de ses conséquences et de définir son économie et sa valeur. Evaluer le coût global   d’un projet demande de prendre en compte tout autant ses coûts d’investissement, d’exploitation, de maintenance, de réhabilitation ou de démolition, que son impact environnemental, sa dimension culturelle et ses conséquences sur la santé et la qualité de vie des usagers. Appréhender la capacité à évoluer et anticiper la réversibilité du projet participent également de cette estimation élargie.

MENTIONS LÉGALES NOUS CONTACTER LEXIQUE PLAN DU SITE FLUX RSS Extranet Facebook
CAUE 78 Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement des Yvelines
3 rue de Fontenay 78000 Versailles - T: 01 39 07 75 17