Facebook
  • Portail documentaire
  • ABCdaire du particulier
  • L'observatoire des CAUE
  • Ekopolis
CAUE 78 - Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Yvelines
mars 2017
L M M J V S D
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Vous êtes ici : ACTIONS EN COURS / Paysage

Le CAUE 78 et le paysage

Quel paysage ?

On pourrait définir le paysage comme une approche humaine, culturelle et économique de la nature.
Chaque époque a ainsi marqué le paysage en y imprimant son mode de vie : types de productions économiques, modes d’habitat, réseaux de communications, etc.

Ainsi, la carte des Chasses du roi, dressée en 1770, laisse lire clairement que la plus grande partie de l’Ile-de-France était aménagée pour les revenus, les demeures, et les plaisirs du Roi et de sa Cour. Les cartes du XIXème siècle et du début du XXème siècle montrent une Ile-de-France encore rurale dont les développements urbains et industriels sont clairement délimités. Que dire aujourd’hui du paysage de l’Ile-de-France et plus particulièrement de celui de la Grande Couronne de Paris : qu’il exprime, comme précédemment, les modes de vie de notre temps : produire, stocker, se déplacer toujours plus, habiter, consommer, se cultiver, se reposer, se distraire, faire du tourisme… A contrario de la carte des Chasses du Roi, il traduit également la multiplicité des intérêts et des pouvoirs.

Il ne faudrait pas réduire le paysage à une campagne idyllique que nous irions de temps en temps regarder, comme un paradis perdu, et de faire n’importe quoi « ailleurs ». Le paysage c’est d’abord l’espace que je vois depuis ma fenêtre. Le paysage c’est là où nous vivons tous les jours, à l’exemple du paysage que je vois chaque matin de « mon » RER. Le paysage urbain comme le paysage rural possède sa rigueur, son organisation, son équilibre. De l’un à l’autre, le paysage péri-urbain possède lui aussi ses qualités à partir du moment où il concilie cohérence et développement.

Si le CAUE 78 s’attache parfois à révéler certains paysages « remarquables » encore méconnus, c’est surtout dans les paysages du quotidien que se situe son action : par les conseils aux collectivités dans le cadre de l’aménagement des espaces publics, dans les questions d’implantation du bâti dans les sites, ou par l’accompagnement de ces mêmes collectivités dans l’élaboration des documents de planification urbaine (PLU  , SCOT  ) par exemple, et par son souci de communiquer sur la notion de « qualité » de ces aménagements. Il faut d’ailleurs savoir parfois se retenir d’« aménager » !

Les paysages en mutation sont au centre des préoccupations du CAUE : ces paysages parlent d’un territoire d’Ile-de-France en pleine transformation, celui d’une grande ville en extension, dans laquelle les espaces naturels, forestiers, et agricoles deviennent des composantes « d’équilibre ». En ce sens, la connaissance de l’échelle régionale est aujourd’hui devenue incontournable pour la compréhension de l’échelon local (et vice-versa !), et la prise des « bonnes » décisions.

Le maintien de paysages ouverts dans ce contexte urbain grandissant est un enjeu fondamental, et en ce sens, tous les CAUE d’Ile-de-France militent contre l’étalement urbain. Le regard paysagiste considère l’espace comme une ressource périssable devant être gérée de façon économe, dans le champ du développement durable.

Des outils juridiques de protection et de prise en compte des paysages existent. La loi sur le paysage du 9 janvier 1993, même si elle n’a pas été une solution à tous les problèmes, a constitué une avancée importante. Mais chacun sait que les vraies solutions se situent dans la prise en compte du paysage par tous ceux qui sont amenés, à quelque titre que ce soit, à décider de son changement ou de son aménagement.

Ainsi l’avenir réside surtout dans la construction de nouveaux paysages, dont la qualité sera l’expression d’un projet de territoire « fédérateur » associant les acteurs du territoire aux échelons, individuels, communaux, départementaux, et régionaux.

MENTIONS LÉGALES NOUS CONTACTER LEXIQUE PLAN DU SITE FLUX RSS Extranet Facebook
CAUE 78 Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement des Yvelines
3 rue de Fontenay 78000 Versailles - T: 01 39 07 75 17